SYMBOLIQUE OFFICIEL DU MONUMENT AUX MORTS

Le monument aux morts de MERIEL est une oeuvre de grande qualité par les symboles qui y sont représentés.

La croix de Guerre Oeuvres laïques conçues par une République séparée de 'l'église depuis 1905.Les monuments aux Morts portent rarement des marques religieuses, mais la croix de Guerre qui apparaît sur 37% des monuments conciliait toutes les familles d'esprit; elle rappelait la croix aux catholiques mais était pour tous une décoration, un honneur officiel rendu aux combattants.

Les Palmes de victoire en métal ou gravées dans la pierre, elles rappellent le goût pour l'antique de cette époque. Elles sont aussi le symbole du martyre. Le rameau d'olivier Il est le symbole de paix et de Gloire, dans l'antiquité, il était un emblème de fécondité.

La couronne de Lauriers Elle symbolise la victoire
le rameau de chêne Il est le symbole universel de force, de puissance, de majesté, de longévité et de resistance.

Les Coqs Gaulois. Ils viennent proclamer que le mythe dû à l'homonymie latine 'Gallus/Gallia est encore bien présente au XXéme siècle. L'oiseau chrétien des clochers ou l'animal blanc du Dieu Mercure se retrouve sur les monuments aux Morts, tricolore jusque dans le bronze et la pierre.

Les canons, les obus, le fusil Ces signes de mort, fichés comme des trophées donnent une signification belliqueuse aux monuments et d'une façon rassurent. La mort est remplacée par les créations guerrières qui l'ont provoquée.

Le drapeau C'est un emblème militariste et guerrier.

Le Casque Il est le symbole de l'invisibilité, de l'invulnérabilité et de la puissance. Il représente aussi un esprit belliqueux.

Le Poilu Qu'il soit en bronze, de pierre, de plâtre, de marbre ou de fonte tous sont armés de fusil. Il les brandissent ou s'appuient sur l'arme, le regard mélancolique.

Le Blé La gerbe représente la jeunesse fauchée.

Les femmes Elles sont moins des femmes que les symboles féminins de la victoire, de la liberté, de la république. Elles apportent certitude et compassion aux combattants, elles proclament que la mort a le sens de la victoire.

Le jardinet ou la clôture. On a délimité le lieu où l'on commémore les absents, on a fait un enclos à caractère sacré. Seul le magistrat municipal, ou les anciens combattants d'arme, à la rigueur les innocents enfants des écoles, peuvent prétendre pénétrer cette parcelle de sol désormais sacrée; la présence de l'Alsacienne et de la Lorraine aux inaugurations La guerre de 1870/1871 avait amputée la France de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine. Le nationalisme français s'était nourri du désir de revanche. La guerre de 1914/1918 est l'occasion du retour des provinces perdues. Les deux enfants enlevés retrouvent leur mère patrie.

Sources les monuments aux morts du canton d'Hallencourt '80
inventaire général de la D.R.A.C de Picardie
les monuments aux mortsmémoire de la grande guerre d'Annette Becker éditions Errance
Ferrières de Chantal de Tourtier - Bonazzi

Monument aux morts 14-18 et 39-45 de MERIEL

Objectif CARL-ZEISS Vario-Sonnar ; Zoom variable ( 28 mm - 280 mm ) - Réglé sur 50 mm

SONY DCR-PC 100 E ; Appareil tenu à la main ; Stabilisateur d'image activé

Mode photographique ; Acquisition sur MEMORY STICK ; Lumière naturelle ; Réalisée, transférée et traitée par l'auteur

Image optimisée : Suppression du bruit parasite du capteur CCD

Arnaud FIOCRET © 2004

Toutes les images ainsi que les textes de ce site sont protégés par les lois internationales sur le copyright et ne peuvent être utilisés, sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite de son auteur. © Copyright Arnaud FIOCRET.

Pour visiter le thème photographique complet sur MERIEL dont est extraite cette page, cliquer sur le logo ci-dessus.